• Les experts Entrepriz.fr

Intelligence concurrentielle : quelles conséquences pour votre entreprise?

À ne pas confondre avec l'espionnage économique et industriel, l'intelligence concurrentielle aussi nommée intelligence économique est totalement licite et permet d'avoir un temps d'avance sur des menaces éventuelles ou de capter des marches supplémentaires pour votre entreprise. Mais savez-vous vraiment tout ce que cela implique? Des professionnels nous ont aidé à y voir plus clair.


Pourquoi l’intelligence économique (IE) ? Cette question, si elle n’est pas nouvelle, se pose avec de pus en plus de pertinence pour les entreprises dans un monde globalisé et hyper concurrentiel. Nous aborderons la définition de ce concept, les formes qu’il revêt et ses objectifs en termes de compétitivité pour les entreprises.

Le concept en quelques mots


Pour un pays, un état, l’Intelligence économique peut se définir ainsi. Il s'agit d'informations concernant la production, la distribution et la consommation de biens et services, ainsi que le travail, les finances, la fiscalité et d'autres aspects de l'économie d'un pays ou du système économique international.


Ainsi, l’IE permet à une nation d'estimer l'ampleur des menaces militaires possibles et est également précieuse pour estimer les intentions d'un ennemi potentiel. En temps de guerre, l'IE est un indicateur primordial de la capacité d'un ennemi à soutenir une guerre.


Pour une entreprise, le Journal du Net (JDN) définit ainsi l’IE: « Dans le monde de l'entreprise, l'intelligence économique consiste à rassembler et organiser des informations en vue de les traiter et de les transmettre de façon utile et pertinente aux acteurs économiques qui seront amenés à les exploiter. Il s'agit de collecter des informations utiles et structurées pour permettre aux entreprises de prendre les bonnes décisions face à la concurrence.»


Les appellations diverses : intelligence concurrentielle, veille économique, intelligence d'affaires...

L'intelligence peut être classée en fonction de la personne qui la recueille. Lorsqu'elle est collectée par les services publics, elle est appelée «intelligence économique ». Mais lorsqu'elle est collectée par les entreprises, elle est aussi appelée « intelligence concurrentielle ». Le renseignement axé sur la gestion des données et l'utilisation de méthodologies quantitatives est appelé «intelligence d'affaires». La veille économique est une fonction qui suit un processus méthodologique organisé dans un cadre juridique et éthique.  On est assez loin de l’espionnage industriel romancé, du moins dans les principes.


Pourquoi l’intelligence économique pour les organisations ?

Mais la question de la sécurité ne se limite pas uniquement aux entreprises ; elle concerne toutes sortes de structures organisationnelles. Presque tous les pays ont une sorte de service de renseignement. Ces agences opèrent sous différents noms, mais leurs objectifs sont plutôt précis : obtenir, analyser et diffuser des informations pour aider à la prise de décision. Il n'est pas surprenant que les entreprises les plus grandes et les plus puissantes aient des services similaires.


Les entreprises sont essentiellement confrontées à trois défis majeurs : l'internationalisation, l'innovation et l'analyse de l'intelligence. Pour relever ces défis, les entreprises doivent introduire et intégrer l'intelligence économique et concurrentielle dans leurs structures organisationnelles.

L'accès à des informations fiables et la capacité de les analyser sont des facteurs de plus en plus importants. Ce qui va éviter des décisions impulsives avec un niveau élevé d'incertitude.

L'objectif est de rendre l'organisation plus compétitive, d'augmenter son influence et de défendre ses actifs corporels et incorporels.


L'utilisation de l'intelligence dans la sphère économique varie d'un pays à l'autre. L'IE est alors associée à de nombreux facteurs, dont la nécessité de rivaliser et de se différencier. L'information comme pouvoir est un atout extrêmement important.


Au fil des siècles, de grandes puissances économiques comme l'Allemagne, le Japon ont exploité ce pouvoir pour leur développement. Il existe même des professionnels de l'intelligence économique en France, notamment le Cabinet Kermeur à Paris

Le processus de renseignement est cyclique : planification, collecte d'informations et analyse d'informations. Ce processus transforme l'information en intelligence. Puis, elle est ensuite transmise aux décideurs qui en ont besoin. L'objectif est de rendre l'organisation plus compétitive, d'augmenter son influence et de défendre ses actifs.


En conclusion


L’intelligence économique répond au défi stratégique du marché dans un environnement de plus en plus mondialisé et concurrentiel. Dans ce monde, l'information n'a jamais été aussi importante. Tous jouent le même jeu, c’est pourquoi l’IE est devenue incontournable dans toute organisation et notamment les entreprises.