• Les experts Entrepriz.fr

Comment prévenir les risques de violences externes dans les entreprises

Les secteurs professionnels qui sollicitent le contact direct avec le public et les clients sont souvent exposés à des risques psychosociaux pouvant aller jusqu’à la violence morale et physique. Il est donc primordial pour les dirigeants d’entreprise d’évaluer ces risques et de mettre en place une politique de prévention pour les travailleurs, mais aussi des mesures à prendre en cas d’incident.



Quelles sont les différentes manifestations de la violence externe ?


Les violences externes font partie intégrante des risques psychosociaux qui ont des impacts physiques et mentaux plus ou moins grave chez les salariés. On peut compter les agressions, la violence physique ou verbale (insultes, menaces,…). Certaines entreprises font même l’objet de braquages. Ces risques peuvent apparaitre à cause du type d’activité que l’entreprise fait, l’organisation ainsi que les relations entre la société et son public. Ces situations ont des conséquences physiques et psychologiques sur les travailleurs, qui se sentent oppressés par un environnement d’insécurité et de pression constante.


Les impacts des risques psychosociaux en milieu professionnel


Beaucoup de salariés se retrouvent donc avec des problèmes cardiovasculaires, des troubles musculosquelettiques, l’épuisement professionnel. Dans les cas les plus graves, en cas de problème récurrent, le travailleur peut même souffrir de burn out ou aller vers le suicide. De ce fait, les employés deviennent de moins en moins performants et l’entreprise peut faire face à des baisses en termes de bénéfice.


Les obligations des employeurs en matière de prévention des violences externes


Les chefs d’entreprises sont tenus par la loi d’assurer une atmosphère de sécurité et de protéger leurs salariés des dangers et autres risques liés à la santé. Ces obligations sont d’ailleurs énoncées dans le Code du travail, et doivent se faire en synergie avec le CHSCT ou le CSE. L’employeur doit repérer les postes et zones géographiques à risque, les personnes exposées à la violence et les facteurs qui peuvent générer ces risques. A partir de ces évaluations, il doit mettre en œuvre des mesures de protection, à la fois pour prévenir, pour réduire et pour faire face aux situations de violence. Il se doit aussi de minimiser les impacts de ces événements sur la santé mentale et physique des employés. Mais surtout, il est tenu d’informer et de former les employés qui sont plus ou moins exposés.


Une solution pour mettre en place des mesures de prévention : la formation


Diverses institutions offrent de nos jours des formations dans la prévention des violences externes au travail, et notamment la structure We Progress, que vous pouvez retrouver sur we-progress.fr

Ces structures ciblent en général les dirigeants d’entreprise, les responsables des ressources humaines, les représentants du personnel, les membres de CHSCT, et les animateurs en matière de sécurité. Mais les entreprises peuvent aussi faire faire ce type de formation aux simples employés, exposés ou non à la violence externe, afin de limiter les risques de manière optimale. Les participants y apprennent en général


• À détecter une situation et personne à risque

• À avoir quelques chiffres utiles pour en appréhender l’importance du phénomène de violence externe en milieu professionnel

• Connaitre et comprendre les étapes de préventions

• Pouvoir élaborer un protocole de prise en charge des victimes